Si l'actualité vous semble terne, vous pouvez embellir votre vie en lisant aussi Polémiquons Ensemble

vendredi 11 juillet 2008

Des univers entiers dans les cartons...


Ce soir, j'avais envie de lire un vieux roman ; J'hésitais entre Isaac Asimov et Roger Zelazny, deux auteurs de SF que je trouve géniaux.
Je crois que je me déciderais pour Roger Zelazny. Avez vous déjà lu ? Bon, bien sur, si vous n'êtes pas amateurs de SF, ça risque de coincer. Mais si vous aimer découvrir de nouveaux mondes, ça pourrait vous plaire.

Le cycle des princes d'Ambre, par exemple, 10 romans consacrés à l'univers tel qu'il existe réellement. Sur fond de querelles et d'assassinats dans une famille royale un peu particulière, Zelasny nous présente un nouvel univers.
Il n'y a qu'une seule réalité et c'est celle d'Ambre. Tout ce qui l'entoure sont des ombres qui ne sont que des reflets d'Ambre, la seule chose stable de l'univers. Les membres de la famille royale d'Ambre et leurs descendants ont la faculté de pouvoir manipuler la réalité et de voyager d'ombre en ombre, d'univers en univers. La Terre et son univers tel que nous les connaissons ne sont d'une ombre parmi d'autres.

On découvrira au fil des romans qu'Ambre est opposée aux Cours du Chaos. Le tout est un mélange des mythes et légendes celtiques avec en arrière plan l'éternelle lutte entre l'ordre et le chaos dans l'univers. Attention, je parle d'ordre et de chaos, pas de bien et de mal, c'est totalement différent. On retrouve d'ailleurs cette opposition dans le cycle d'Elric de Melniboné dont l'auteur est Michael Moorcock.

Les 5 premiers romans du cycle sont consacré au prince Corwin et à sa lutte pour s'emparer du trône d'Ambre après le décès de son père, Obéron. Les 5 suivants sont centrés sur Merlin, fils de Corwin et à la double allégeance à Ambre et aux Cours du Chaos.
Ce qui est fascinant dans ces romans, c'est la facilité avec laquelle on en vient à s'identifier aux personnages, tellement semblables à nous bien qu'ils ne soient pas réellement humains.

Mais si vous ne vous sentez pas d'attaque pour un cycle aussi long, vous pouvez toujours faire connaissance avec Zelazny en lisant "Seigneur de Lumière", ou il revisite la mythologie hindoue et bouddhiste. Dans ce roman, le Bouddha s'appelle Sam !

Enfin, les princes d'Ambre attendront que je les retrouve...
J'ai horreur des déménagements ! Remplir les cartons, les charger dans le camion, faire de la route, vider le camion, remplir le nouveau logement et... ne pas vider les cartons.
En fait, j'ai encore, quelque part, des cartons qui datent de mon précédent déménagement (il y a 9 ans) qui ne sont pas encore ouverts et beaucoup de mes livres y sont encore.

5 commentaires:

Didier Goux a dit…

D'après mon expérience personnelle, en matière de SF, il est plus prudent de ne pas relire ce qu'on a aimé plus jeune...

Didier B a dit…

Oh, j'ai du relire ce truc 5 ou 6 fois environ.
Je sais à quoi je peux m'attendre.

Didier Goux a dit…

OK, je vous accorde mon nihil obstat...

JOKER a dit…

Je me nourris beaucoup de blog tel que le votre ! Dans des temps aussi difficile qu'aujourd'hui, la révolte passe aussi par la satire ! Pour un échange de lien amical (avec un bouffon) c'est quand vous voulez ! A bientôt et bonne continuation !

Le bouffon....

Rébus a dit…

Tiens, ça fait longtemps que je n'ai pas lu de Philip K. Dick, je te le conseille si tu ne connais pas