Si l'actualité vous semble terne, vous pouvez embellir votre vie en lisant aussi Polémiquons Ensemble

vendredi 27 juin 2008

Pollution musicale, acte 2


Voici un billet musical qui va permettre à certains de mes lecteurs de se demander, à juste titre, si je suis vraiment un fan d'opéra... Rébus se posait la même question à propos de Barbra Streisand sur laquelle j'avais fait un billet il y a quelques jours. Donc, l'opéra, j'aime ! Par exemple j'apprécie "Rigoletto" de Verdi ou "Turandot" de Puccini ou même "La Flute Enchantée" de Mozart.
Je vois d'ici vos mines décontenancées... Mais qu'est ce qu'il nous raconte ? C'est quoi ces trucs là ? Ils passent dans quelles boites ces DJ ?

Je suis pourtant persuadé que vous connaissez quelques uns des airs de Rigoletto, de Turandot ou de la Flute Enchantée.
Prenez Rigoletto par exemple, vous connaissez tous "La donna e mobile", non ? Bon, je ne suis pas un amateur de Roberto Alagna, mais il sait utiliser sa voix.



Pour Turandot, je vous ai choisi l'air qui arrive à me faire pleurer à chaque fois que je l'écoute : "Nessun Dorma". Là, vous avez un enregistrement de José Carreras en 1983.



Et puis, il y a "La Flute Enchantée". En matière d'opéra, on pense rarement à Mozart et pourtant "Le Mariage de Figaro" ou "Don Giovanni", c'est lui. Bon, d'accord, ce sont des opéras en allemand, mais on s'y fait...
Alors, commençons avec l'ouverture :



Et pour finir ce billet musical, "Der Hölle Rache" chanté par Nathalie Dessay, interprétant le rôle de la Reine de la Nuit (enregistré à Paris en 2001). Et celui là, vous devez le connaitre. D'ailleurs, si un jour France 3 redifuse cet enregistrement, je vous conseille de réserver votre soirée.



Alors, ça change du rap et de Cindy Sanders, non ? Allez, pour en terminer avec ce sujet, savez vous quel air d'opéra à inspiré la chanson "Juanita Banana" de Henri Salvador ? Vous avez déjà une partie de la réponse, j'attends vos propositions dans les commentaires.

5 commentaires:

Rébus a dit…

pour être honnête, mes connaissances en matière d'opéra sont plus que limitées (bon connnais 2, 3 trucs, ho, suis pas Cindy Sander non plus, mais euh)

Didier Goux a dit…

Je m'en voudrais de pinailler, mais la plupart des opéras de Mozart sont en italien... dont précisément les deux que vous citez (Don Giovanni et Les Noces) !

Je ne réponds pas à votre ultime question (pour laisser les autres jouer), qui est trop facile.

Pour finir, je dirais que, à mon goût, Alagna est un assez piètre artiste (car la voix ne suffit pas). Contrairement à sa femme, Angela Giorghiu, qui est une merveilleuse soprano.

Didier B a dit…

@Rébus
Ouais, enfin, cette pauvre Cindy ne sait même pas qu'on faisait de la musique avant 1980...
Toi, je sais que tu sais :-)

@Didier Goux
Ooups, mon clavier aurait-il fourché ?
Remarquez, ça me montre qu'il y a au moins quelqu'un qui lit ce que j'écris. :-)
La Fluté enchantée, en revanche, est bien en allemand.

Didier Goux a dit…

Pour Rigoletto, je conseillerais la version enregistrée par Raphael Kubelik, avec Fischer-Dieskau dans le rôle-titre et ce fabuleux ténor qu'était Carlo Bergonzi.

Pour Don Giovanni, la version de Carlo Maria Giulini (1959), avec une extraordinaire Schwartzopf en Donna Elvira, ou alors celle de Furtwängler, extraordinairement sombre et tendue (un "drama" qui n'a plus rien de "giocoso"), enregistrée en 1954, peu de temps avant sa mort (également avec Schwartzkopf).

En ce qui concerne Les Noces, j'ai un faible pour la version de Karl Böhm enregistrée en 1968, mais c'est surtout parce que je suis amoureux depuis toujours de la voix de Gundula Janowitz, bouleversant Comtesse. Avec elle, Fischer-Dieskau en Figaro, à son meilleur.

La Flûte, enfin : En premier, sans doute, la version de Ferenc Fricsay (1955), superbe, surtout pour l'insurpassable Reine de la nuit de Rita Streich. Ou bien celle de Karl Böhm (1964), avec le Tamino idéal de Fritz Wunderlich. Ou encore celle de Klemperer (amputée des dialogues parlés), pour ma chère Gundula Janowitz.

Bon, je m'arrête là, j'ai du taf...

Christiane P a dit…

bonjour didier B
Je lis souvent les blogs de gauche, mais je me sens toujours un peu plouk, à coté des autres qui connaissent les derniers artistes à la mode, parce que je n'aime que le classique, et tout particulièrement ce qui touche à la voix, donc évidemment l'opéra, mais pas seulement verdi, Mozart, etc.. j'y vais d'ailleurs aussi souvent que je le peux.
j'aime aussi beaucoup le baroque, en particulier Monteverdi, haendel, Vivaldi etc..
J'ai d'ailleurs chanté avec mon ensemble vocal ombra mai fu de haendel et pur ti miro pur ti godo de Monteverdi et bien d'autres encore.
j'aime aussi une période bien plus proche de nous avec Francis Poulenc, (très difficile à chanter, mais merveilleux)(j'ai un souvenir inoubliable et encore ému de dialogue de carmelites) Ravel etc...
La musique m'accompagne à chaque instant de ma vie, j'écoute, je prends des cours, je chante (pas trop bien mais suffisament pour faire de petits concerts.
J'y ai trouvé l'amitie, la joie de vivre, la modestie (les artistes professionnels que j'ai rencontré sont toujours modestes et plein de joie.)
Le chant est une vrai le meilleur des antidépresseurs, on apprend à respirer, à être heureux, malgrè... sarkozy au pouvoir !!